Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 01:34

Mercredi  30 juin - Jour 35

 

Glenn, le fils de Greg, a dévoré mon blog en rentrant du golf... J'ai droit à une bouteille de sirop d'érable fait maison !!!

R0013107

Tout en sirotant notre café, nous prenons quelques photos, puis je les quitte, à regret. Mais leur accueil m'a redonné la pêche ! Je sens que la mauvaise période de ces jours derniers est derrière moi. Je tiens à remercier tous ceux d'entre vous qui m'ont écrit pour m'encourager. Votre amitié est mon carburant ! Ne m'en voulez pas si je ne reponds pas...

Je pénètre désormais dans une région très agréable : des collines, des fermes, des champs, des prés... un côté bucolique.

R0013114

Culture et élevage. Des fermes à taille humaine. De l'agriculture biologique. On trouve regulièrement des étals de vente "à la ferme" de fruits et légumes. Comme par hasard, l'obésité n'est guère repandue ici...

R0013118

élevage d'alpagas, animaux originaires d'Amérique du Sud...

Pause vers le hameau de Fabius. Le fermier vient vers moi. Son fils a aussi sillonné les Etats-Unis, à vélo, pour la promotion du lait de ferme... Comme quoi, le sport est un excellent outil de communication, profitons-en, nous les cathos... pour annoncer Jésus-Christ, notre unique trésor.

Je m'offre même un mini détour pour voir les Tinkers Falls, une chute d'eau dans la forêt.

R0013130

Labrador Mountains

Plus loin, je traverse la station de ski du Labrador avant de rejoindre Truxton. C'est l'heure de commencer à chercher un bout de gazon pour la nuit. A la sortie du hameau, une femme est au téléphone. Je m'approche. Son mari, l'air décidé, sort.

"Avez-vous besoin d'aide ?" J'explique mon voyage et demande l'hospitalité pour camper.

Le non est catégorique.

Un peu plus loin, l'entrée d'une ancienne ferme et des jouets d'enfants. J'ai toujours une petite anxiété avant de frapper. Je déteste déranger les gens. Mais le Seigneur a toujours sa petite idée en tête. Il a préparé l'itinéraire et chaque lieu pour l'étape. Peter m'aperçoit.

"Oh, bien sûr, où vous voulez... Dans le camping-car, si vous voulez !"

Et voilà Christine en train de s'affairer à me préparer un repas, tout en rangeant le camping-car, pendant que Peter branche l'eau et l'électricité. Rachel m'apporte une grosse pomme. Sophia trouve mon pantalon très joli. Une maison en chantier, quatre jeunes enfants, et voilà tout ce petit monde soudain très concentré dans une partie de baseball familiale.

R0013151

Christine, Peter et leurs quatre enfants...

Vraiment, vous m'avez boulversée... Je pense souvent à vous...

R0013148

 

Jeudi 1er juillet - Jour 36

 

Peter, en plus d'être violoniste,  est informaticien. Il n'a donc pas eu de mal à trouver mon blog, sans que je lui dise quoi que ce soit... Il l'a trouvé apparemment par l'article de l'Adirondack Daily Enterprise. Les enfants partent pour leur leçon de musique et viennent me dire au revoir. Christine est visiblement très heureuse de ma visite.

"Ce n'est pas tous les jours qu'une pèlerine s'arrête à la maison !"

Peter veut me prendre en photo en marchant sur la route.

"Prenez soin de vous ! Vous savez, je suis pompier volontaire à Truxton, alors marchez sur la gauche !"

Nous avons du mal à nous quitter. La mère de Peter est Russe Orthodoxe. Toute la famille va à la messe orthodoxe à Syracuse. Nous parlons de leur belle liturgie et aussi de la vie, "qui commence dès la conception", précise-t-il. Il m'encourage chaleureusement dans ma démarche...

Je traverse Cortland. La route 13 que je longe est, depuis Cortland, très fréquentée et en travaux. C'est tout de suite beaucoup moins bucolique !! J'essaie de m'enfermer dans ma bulle pour dire mon chapelet, mais quel vacarme !

J'ai décrété de dépasser Dryden avant le soir. Je fonce.

Mission accomplie et je recommemce ma ritournelle vespérale : trouver le lieu pour la nuit. Dans cette région majoritairement méthodiste, un panneau indique sur la droite "église catholique". J'hésite car je me dis que je ne vais trouver personne. Mais j'y vais quand même et trouve Sr Doreen (Communaute de St Joseph fondée par Mère St Jean au Puy-en-Velay près de St Etienne) dans sa cuisine. Méfiante, elle me demande une recommandation ou une crédentiale, que je n'ai pas. Mais mon passeport la rassure. Je la comprends, elle vit seule ici au milieu de rien et elle n'est pas censée savoir qui je suis ! Je plante ma tente. La soeur m'observe tendrement et me dit qu'un groupe va venir ce soir, ici, pour manger et regarder le feu d'artifice.

"Vous êtes la bienvenue."

Je me joins à eux volontiers et mon blog circule déjà... Même le prêtre, nigérian, est là...

Vers 22 h 00, je n'ai qu'une envie : mettre mes pieds en éventail dans mon sac de couchage sous ma hutte... Mais Sr Doreen me rejoint.

"Pardon, j'ai peut-être été trop prudente, je suis seule ici. En fait, je voudrais vous proposer de dormir dans ma maison."

Et me voilà, les pieds en éventail, sur un bon matelas, après une douche qui n'était pas du luxe...

 

Vendredi 2 juillet - Jour 37

 

Sr Doreen m'offre le petit-déjeuner. Nous prions ensemble en latin, en anglais et en français devant le Saint Sacrement.

R0013178

Et je reprends ma route jusqu'à Ithaca. Très jolie ville. En sortant d'Ithaca, je suis plongée dans mes pensées et je manque de tourner à gauche pour emprunter la route 79. Je m'offre donc, pour le plaisir de transpirer, un petit détour champêtre sur une jolie route qui monte... Le soleil tape, la campagne est vraiment belle, les gens sont toujours aussi agréables et sympathiques. Je veux atteindre Mecklenburg pour le soir. Mais un mile avant, je vois Pete et Karen dans le jardin. Ils ramassent des framboises. Je m'avance avec mon côté timide !! Leur joie de m'accueillir est telle que je ne saurais vous la décrire. Pete passera la soirée à clamer sa joie et même à me remercier !! C'est le monde à l'envers ! Nous partageons le repas.

R0013186

Je campe derrière les rangées de tomates et d'asperges. Des chiens sauvages hurlent dans les bosquets tout proches, mais après une bonne trentaine de km, ils ne risquent même plus de m'effrayer...

 

Samedi 3 juillet - Jour 38

 

Après un petit café avec Karen, je reprends mon bord de goudron, qui rappelons-le, me conduit vers la Vierge de Guadalupe à Mexico... Je médite sur le nombre d'écureuils écrasés, de marmottes aplaties, de tortues écrabouillées, d'oiseaux déplumés, de ratons-laveurs décomposés et autres chevreuils eventrés qui jalonnent ma route depuis Québec, sans oublier les dentiers en morceaux et autres brosses à dents... Une dame va chercher son courrier et me fait signe ; et je repars avec une bouteille d'eau fraîche. Elle téléphone à sa soeur qui habite un peu plus loin. Elles m'attendent, à l'ombre, et m'offrent des fruits au sirop... Je descends à Watkins Glen au bord du lac Seneca.

R0013197

Lac Seneca

Une grande course de voiture, du genre Formule 1, attire ici ce week-end une foule du monde entier. J'ai peu de chance de trouver un motel ou une place de camping. Mais finalement, au camping, la dame me trouve un coin super, me fait une réduction en plus de m'offrir une glace...

L'après-midi, dans la rue, je suis accostée par des Mormons :

"Bonjour, vous avez l'air de marcher... Nous, nous croyons en Jésus-Christ.

- Moi aussi, je crois en Jésus-Christ et je fais un pèlerinage vers Notre-Dame de Guadalupe à Mexico-City. Vous connaissez ?"

Finalement c'est eux qui repartent avec l'adresse de mon blog !

R0013211

Camping de Watkins Glen surpeuplé, des camping-cars monstreux... Et toujours le sens très "kitch" de leur déco...

Avec la gérante du camping, nous commentons la taille des caravanes, car j'ai l'air d'une lilliputienne au milieu des Gulliver...

"Moi aussi, j'ai une petite tente. Et quand je veux camper, je m'enfuis dans les Adirondacks !" me confie-t-elle.

 

Dimanche 4 juillet - Jour 39 - Independance Day

 

L'Eglise sainte Marie est bondée et le prêtre est indien.

R0013214

A l'issue de la messe, je discute avec Barbara qui récite le chapelet avec un groupe,  tous les jeudis matin, pour le respect de la vie. Elle va aussi parler de mon pèlerinage. Une mère de famille de 8 enfants me confie son fils aîné de 24 ans, qui est parti en Espagne dans une communauté nouvelle de spiritualité très mariale et eucharistique. Il veut devenir prêtre. Son autre fils de 18 ans veut partir en Amérique Latine à vélo, en baroudeur, mais au service des pauvres... Youpi, la jeunesse se lève !

L'après-midi, je reprends ma route sous le cagnard. La route que j'emprunte longe le grand circuit automobile. Les bolides de ces grands champions vrombissent tandis que ma vitesse de pointe ne depasse pas les 5 km/h ! Je suis deconnectée de ce monde, tel un visiteur d'un autre siècle. Les gens doivent vraiment se demander ce que je fais là !! Et je songe à ce mot d'Alexandre Poussin : "Ah, la marche, ce carburant du futur !" Je changerai moins souvent de pneumatiques en 5000 km et 8 mois qu'eux, en quelques heures de course... Cependant, cela m'amuse de voir en vrai (même de loin) ce que je vois parfois à la télevision. Pour votre information, sachez que la voiture rouge était en tête, la verte en dernier et l'orange au milieu !!!!! L'ordre ne changeait pas d'un tour à l'autre... C'est tout ce que mes compétences ont pu discerner des enjeux de la course...

R0013235

 

Lundi 5 juillet - Jour 40

 

Voilà donc 40 jours que je marche, tout un symbole.

J'arrive à Corning où je veux faire une pause. Ville assez agréable et internationale, des drapeaux de tous pays flottent. Et je ne peux m'empêcher d'honorer le mien en grimpant sur la balustrade du pont...

R0013243

J'aime la France et quand on voyage à l'étranger, on l'aime encore plus. Les soldats américains qui rentrent d'Afghanistan embrassent la terre de leur pays, pays de liberté. Pour ma part, je ne suis pas partie pour la guerre, mais pour mener un combat, armée simplement de mon chapelet et de l'amour de mes amis. Mais quand je rentrerai en France, j'embrasserai aussi le sol de ma patrie. Nous, les Gaulois, nous râlons sans arrêt et faisons grève sans cesse. Mais pourtant, qu'elle est belle, la France ! On y mange bien (mieux qu'ici !!). On y est libre, sauf parfois de naître. Engagez-vous avec moi au service de la liberté de vivre sans discrimination aucune. Et la France, de ce point de vue, trahit son idéal de liberté. C'est que d'autres courants de pensée travaillent :

R0013159

Marchons, prions et gardons l'espérance ! Car le BIEN est diffusif de soi, disent les philosophes. Et le Christ a vaincu la mort. Il est la VIE. La VIE est une personne ressuscitée. Qui pourra la détruire ? "Les hommes d'armes batailleront et Dieu donnera la Victoire." disait notre Sainte Jeanne d'Arc.

Sursum corda !

Je m'accorde en fait 2 jours de pause dans ce charmant motel de Corning pour finir tout ce que je veux faire et jeudi 8 juillet aux aurores et à la fraîche, je repars vers Wellsboro et l'Alleghany State Park en Pennsylvanie.

En union de prière, par les pieds... et bonnes vacances à ceux qui en prennent !

Votre Anne-Marie

Partager cet article

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans New York