Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

/ / /

Cette page propose des développements autour des thèmes suivants :
les apparitions,
l'histoire du Mexique,
en regardant l'Image,
faits étonnants,
chronologie des apparitions à nos jours
brève conclusion spirituelle

 

1 - Les apparitions

L'histoire de la Vierge de Guadalupe, de ses apparitions à Saint Juan Diego début décembre 1531 sur la colline de Tepeyac, est contenue dans le Nican Mopohua, récit rédigé dans un nahuatl (langue de Juan Diego et langue dans laquelle la Vierge Marie s'est exprimée au voyant) raffiné et travaillé. C'est ce récit qu'il convient de lire pour prendre connaissance de l'histoire des apparitions. Le lire. Par curiosité, vous pouvez consulter la version dans la langue d'origine, le nahuatl.

Si vous  êtes pressé : résumé du Nican Mopohua. Ce résumé reprend cependant toutes les paroles de la Vierge Marie.

Tepeyac est une colline située au nord de la prestigieuse et prospère capitale des Aztèques : Tenochtitlan. En 1531, Tepeyac ne domine plus une cité splendide, mais ce qu'il en reste, des ruines d'où renaît une nouvelle capitale conquise à peine 10 ans auparavant par les Espagnols. Aujourd'hui, la basilique construite sur les lieux des apparitions se trouve au coeur de la mégalopole de Mexico.

2 - Contexte historique et culturel

Comment vivent les différents peuples sur l'Anahuac, ce haut plateau de l'actuelle Mexico au début du 16ème siècle, avant l'arrivée de Cortès (1519) ? Quelles sont leurs traditions locales, leurs croyances ?

Qui est Moctezuma II ? Quel songe fit la princesse Papatzin ? Le retour du Dieu et roi Quetzalcoatl : tragédie ou libération ? Mythe ou réalité ?

Qu'a vécu Cuauhtlatoatzin, ce descendant des Toltèques et des Chichimèques ? Pourquoi est-il devenu un personnage central ?

Le mieux est de commencer par l'histoire du peuplement de l'Anahuac, les bases de Tenochtitlan et de poursuivre avec le contexte historico-culturel de Cuauhtlatoatzin (futur Juan-Diego).

3 - L'image

Il y a essentiellement deux lectures (nous parlons bien de "lecture") de l'image miraculeuse, car je crois que l'image de la Vierge de Guadalupe se "lit" :

- une lecture symbolique, catéchétique, héritage de la culture aztèque
- une lecture scientifique, héritage de l'Occident

Elles ne s'opposent pas, elles se complètent et s'unissent.

4 - L'image aujourd'hui, une image a-temporelle

Plusieurs miracles sont à mentionner, dont certains sont fort récents.

  • En 1791, lors d'un nettoyage du cadre en argent, de l'acide nitrique coula sur la toile elle-même, ce qui aurait dû la trouer. Or, aucun trou n'est apparu, seulement une tâche qui disparaît lentement.

  • Le 14 novembre 1921, un ouvrier nommé Luciano Perez dépose un bouquet de fleurs devant l'autel de la basilique (l'ancienne, car la nouvelle sera construite en 1976). Mais le bouquet de fleurs cache une bombe. C'est l'explosion. Les dégâts sont considérables, vitreaux, mobiliers de l'église brisés, mais l'Image est intacte. On conserve dans la nouvelle basilique le crucifix qui était sur l'autel au moment de l'explosion : il fut étrangement tordu dans la position des sacrifiés de l'époque aztèque.

  • Une copie de l'Image de ND de Guadalupe fut offerte par le deuxième évêque de Mexico au roi Philippe II (1527-1598) qui l'a lui-même remise à un certain Andrea Doria. Cet amiral l'a placée sur son navire lors d'une bataille restée célèbre en chrétienté : Lépante (1571). On sait quelle flotte a remporté le combat.

  • Le 3 mai 1990, Juan José Barragan a 20 ans. Il est drogué et alcoolique. Il tente de se suicider en se jettant du 2ème étage d'un immeuble. Le Dr. Homero Hernandez Illescas constate : fracture mortelle à la base du crâne, lésion du bulbe rachidien (rendant la survie impossible). La mère de Juan José comprend que c'est sans espoir médicalement et le confie à Juan Diego. Trois jours plus tard, Juan-Diego est béatifié à Mexico et Juan José est guéri. Ce miracle sera retenu pour la canonisation de Juan-Diego.

  • Guérison d'un jeune garçon qui s'était blessé à l'oeil. L'oeil ne peut être sauvé, tout au plus on peut le garder vivant afin de ne pas défigurer l'enfant, selon un premier ophtalmologue consulté par sa mère. Celle-ci va en voir un second et pendant le trajet confie son fils à Juan-Diego. Le second ophtalmologue répond à la mère : "Pardon, Madame, il a certainement été opéré. Je vois la cicatrice." Miracle non retenu (j'ignore s'il a été reconnu) pour le procès de canonisation de Juan-Diego (date du fait non mentionnée par le Père François Brune)

  • En avril 2007, le Mexique vote une loi prolongeant à 12 semaines la durée “légale” d'avortement, applicable dans le district de Mexico (l'avortement est toujours interdit sur l'ensemble du Mexique, mais pas à Mexico). Le 24 de ce mois, une messe est célébrée à la basilique pour les enfants non-nés. A l'issue de cette messe, la Vierge semble s'être effacée, alors qu'une lumière très blanche et pure, de taille et de forme d'un embryon est apparue.

 

Chronologie

1469, début du règne d'Axayacatl (u 1481)
1474, naissance de Cuauhtlatoatzin
1475, naissance de Juan de Zumarraga, en Espagne
1482, sacrifice de Tlalquetzal, soeur de Cuauhtlatoatzin, sur l'autel de Tonantzin
1485, naissance d'Hernan Cortès, en Espagne
1487, inauguration du temple de Tenochtitlan, des dizaines de milliers de sacrifiés en 4 jours
1492, découverte de l'Amérique par Christophe Colomb
1500, les Portugais sont au Brésil
1500, naissance de Charles Quint en Espagne
1502, Moctezuma II monte sur le trône de Tenochtitlan
1505, Léonard de Vinci peint la Joconde
1506, début de la construction de Saint Pierre de Rome
1509, règne d'Henri VIII d'Angleterre
1509, songe de la princesse Papatzin
1511, Velasquez et Cortès sont à Cuba
1515, Marignan et naissance de Sainte Thérèse d'Avila
1516, Charles Quint est roi d'Espagne
1519, Cortès débarque à Veracruz le 22 avril, vendredi saint
1521, chute de Tenochtitlan
1524, arrivée des douze premiers franciscains, baptème de Cuauhtlatoatzin et Malintzin
1528, arrivée de Juan de Zumarraga, construction de la première cathédrale
1529, mort de la princesse Papatzin et de Maria-Lucia
1529, Soliman le Magnifique assiège Vienne
1531, apparitions
1533, construction du premier sanctuaire à Notr Dame de Guadalupe
1533, excommunication d'Henri VIII d'Angleterre
1534, Cortès retourne en Espagne
1534, création de la Conpagnie de Jésus
1540-1560 ? rédaction du Nican Mopohua
1541, Les Turcs prennent Buda en Hongrie
1544, mort de Juan-Bernardino
1545-1563, Concile de Trente
1547, mort de Cortès
1548, mort de Juan-Diego, le 9 décembre
1548, mort de Mgr Juan de Zumarraga, le 12 décembre
1556, construction de la deuxième église
1571, Lépante
1622, construction d'un oratoire en pierre au sommet de Tepeyac
1647, l'Image est recouverte d'une vitre
1666, procès apostolique pour la reconnaissance officielle des apparitions
1695-1709, construction d'un nouveau sanctuaire au pied de Tepeyac
1754, Benoît XIV approuve le patronnage de la Vierge de Guadalupe sur la Nouvelle Espagne, les décisions de 1666 et accorde une messe et un office pour la célébration du 12 décembre
1921, attentat
1935, Pie XI proclame ND de Guadalupe patronne des Philippines
1945, Pie XII déclare ND de Guadalupe reine du Mexique et Impératrice des Amériques et dit que l'Image a été faite avec des “pinceaux qui ne sont pas de ce monde.”
1979, Jean-Paul II la déclare Étoile de l'Évangélisation, premier voyage du Pape au Mexique (premier voyage du pape depuis son élection, trois mois avant)
1990, 3 mai Juan José Barragan tente de se suicider en sautant du 2ème étage
1990, 6 mai béatification de Juan-Diego, deuxième voyage de Jean-Paul II au Mexique
1990, 6 mai Juan José Barragan est guéri
1993, troisième voyage de Jean-Paul II au Mexique (à Merida)
1999, fin janvier, quatrième voyage de Jean-Paul II
2002, 31 juillet, canonisation de Juan-Diego, cinquième voyage de Jean-Paul II au Mexique
source : Jean Mathiot “L'Indien Juan-Diego et Notre Dame de Guadalupe” Ed. Tequi

5 - Conclusion : portée spirituelle

Maintenant, dans le Christ Jésus, vous qui étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang du Christ. C'est lui, le Christ, qui est notre paix : des deux, Israël et les païens, il a fait un seul peuple ; par sa chair crucifiée, il a fait tomber ce qui les séparait, le mur de la haine, en supprimant les prescriptions juridiques de la loi de Moïse. Il voulait ainsi rassembler les uns et les autres en faisant la paix, et créer en lui un seul Homme nouveau. Les uns comme les autres, réunis en un seul corps, il voulait les réconcilier avec Dieu par la croix : en sa personne, il a tué la haine.” (Ep 2, 13-16)

La Vierge du Mexique est une Vierge de l'unité, pour avoir réuni en un seul peuple deux civilisations que tout opposait. Elle nous apprend à communiquer. Elle est Vierge de la paix.

Elle a mis au monde la nature humaine du Fils de Dieu, elle ne cesse d'enfanter l'humanité à l'unique vrai Dieu, un et trine. Elle est Mère, elle va enfanter et le dragon cherche à dévorer l'enfant dès sa naissance. C'est une vierge enceinte. Elle est Mère de la Vie, vie qui commence dès la conception. Elle est Patronne des enfants à naître. Elle console et guérit. Elle éduque, fait grandir, récompense et dépasse nos attentes. Elle est vivante, elle parle autant au 16ème siècle qu'au 21ème, elle parle aux chimistes, aux astrophysiciens, aux ophtalmologues, aux obstrétriciens, aux peintres, aux artistes, aux amérindiens, aux occidentaux, à ceux qui cherchent, à ceux qui souffrent, à ceux qui scrutent, à ceux qui croient. Elle accueille le pèlerin qui vient de loin.

Elle est exigeante, décidée et persévérente, ferme et douce, miséricordieuse et forte, impératrice et humble tout à la fois. Elle résiste aux attentats, comme aux outrages du temps.

La victoire de Lépante nous encourage à invoquer Notre-Dame de Guadalupe face à l'islamisation, elle est la Vierge de la Victoire, l'Étoile de l'Évangélisation, la Vierge de la Vérité.

Quelques prières...

Une courte bibliographie est présentée ici.

 

Partager cette page

Repost 0
Anne-Marie MICHEL