Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

/ / /

Déjà, depuis mon adolescence, je rêve de tout plaquer un jour et de partir avec mon sac à dos à l'autre bout du monde pour un voyage au long cours... Mais ce n'était à l'époque qu' un rêve, un appel de la route qui n'était pas encore assez mûr ; je n'avais pas de projet concret. L'heure n'avait pas sonné. Alors mes gros godillons sont restés dans le placard... Je lisais des récits de voyage. Et je m'intéressais beaucoup aux expéditions de Sylvain Tesson, d'Alexandre et Sonia Poussin en dévorant leurs livres avec avidité. Jusqu'aux récits les plus récents, comme « L'Axe du loup » et « Africatrek ». Et puis il y a aussi Bernard Ollivier et sa « longue marche » ou les Cortès et leur improbable voyage de noce vers Jérusalem sans un sous... Leurs récits donnaient à mes gros godillons moisissant dans leur placard des démangeaisons intolérables que je ne pouvais soigner qu' en décidant de partir, enfin... C'est là que la Providence va s'en mêler...

En septembre 2008, je participais à un pèlerinage en Terre Sainte dans le cadre du Jubilé des 25 ans de Radio Espérance où j'étais permanente. Et dans l'avion qui nous ramenait de Tel Aviv, soudainement, oui comme ça tout d'un coup : « Tiens combien y a-t-il de km entre Québec et Mexico ? Ca ferait une super marche pour la vie ! Un super american way for live !» Par curiosité, je vérifie sur les mappemondes situées sur le siège devant moi... A vue de nez, un bon paquet de milliers de km ! Vertige ! J'en déduis que mon projet est débile. De retour chez moi, je le laisse mijoter tranquillement quelques jours sans rien en dire à personne pour voir si l'idée persiste en moi. Huit jours après, je me résous à aller voir un ami prêtre. Et autour d'un bon kébab, je lui livre mon projet tout à fait saugrenu. Il confirmera avec force cette intuition et dès lors, je compris que le Bon Dieu était dans le coup... Un mois plus tard, je fis une petite retraite ignacienne : feu vert... Alors, j'ai commencé à m'organiser peu à peu : itinéraire, matériel, contacts, documentation sur la Vierge de Guadalupe, etc...J'ai mis un an et demi à me préparer, car je ne suis partie qu'en mai 2010.

 

Partager cette page

Repost 0
Anne-Marie MICHEL