Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 17:54

Coucou tout le monde !!

  

Dimanche 25 juillet - Jour 60

 

Quand j'ai quitté Annie et Richard, je suis allée manger chez Bernadette et Scott Conklin, recommandés aussi par Colleen Miner. Nous avons prié ensemble le chapelet pour la vie.

R0013543

Puis j'ai repris ma route. Et par hasard, j'ai retrouvé Richard qui passait par là, pour son business... Le soir, j'ai planté ma tente chez Margaret. Et voilà que le chien de la voisine court après un lapin ! Ce qui me permettra de causer avec Veronica, la voisine en question. Elle a 34 ans aussi, et il y a quelques années, elle a traversé, les États-Unis d'est en ouest en moto : 15 jours aller/retour... Evidemment le courant passe... Merci, Veronica pour ce bon café ce matin-là et pour nos échanges... merci pour le super bon gâteau au chocolat que tu m'as donné...

R0013547

 

 

Lundi 26 juillet - Jour 61 - Sainte Anne et Saint Joachin

 

La région que je traverse (ouest de Pittsburgh) est ultra riche et je navigue au milieu de somptueuses maisons.

R0013551

Ensuite, à Wexford, je m'arrête à l'église pour prier. Une équipe de paroissiens fait le grand ménage. Barbara me présente au Père Robert qui vient tout juste d'être ordonné, il y a un mois. Il me prend aussitôt dans sa prière, me donne une enveloppe et des images pieuses...

Vers Sewicley, je m'arrête aussi à la toute nouvelle église Saint Jean et Saint Paul. Je demande s'il y a une salle paroissiale où je pourrais passer deux nuits. Mais Bill m'offre deux nuits d'hôtel. Nous nous retrouvons au restaurant avec Bill et le curé de cette paroisse, le père Joseph, grand dévot de la Vierge de Guadalupe. D'ailleurs la chapelle de la crypte, encore en construction sera dédiée à la Vierge de Guadalupe.

R0013559

Crypte de l'église en construction. La région de Pittsburgh est très catholique et les paroisses sont très vivantes. À gauche, Bill, visiblement heureux de ma visite...

 

Mercredi 28 juillet - Jour 63

 

A Sewicley, je franchis l'Ohio...

R0013572

... avant de tester le gazon d'un golf. Les gentlemen golfeurs sont très courtois et m'offrent l'hospitalité sur leur pelouse. L'aéroport est juste à côté. Les gros avions sont au ras des arbres du golf. Pourvu que les pilotes ne confondent pas la pelouse de l'aéroport avec celle du golf !

R0013585

 

Jeudi 29 juillet - Jour 64

 

Après une journée quelconque, je frappe à la porte d'une maison qu'on m'avait recommandée au petit magasin de Paris. La dame est bienveillante et me propose de dormir sous le porche de sa maison. Elle m'offre aussi une douche. Quand je sors de la douche, son mari et son petit-fils (une armoire à glace : ultra baraqué, tatoué, crâne rasé, lunettes de soleil), viennent de rentrer... Le petit-fils, caché derrière ses lunettes de soleil, me rejoint sous le porche :

- Euh, c'est ma grand-mère, je l'adore et je veux la protéger. Je ne vous connais pas : je vous demande de partir.

Il est 20 h 00. Dans une heure il fait nuit. La dame est désolée, mais le petit-fils et le mari ne la laissent même pas me parler, elle est sommée de rentrer dans la maison.

Pour ma part, l'exercice consiste en un plongeon radical dans la confiance en Dieu... Je reprends la route. Après un virage, un panneau indique un hôtel... Je raconte mon histoire... ils sont désolés et pour moitié prix, la propriétaire me propose une grande chambre... Je commence à m'installer quand la propriétaire frappe à ma porte.

- Pourriez-vous descendre, s'il vous plaît, la police veut vous voir...

Ils contrôlent mon passeport. Sur le coup, je n'ai même pas compris. J'ai naïvement cru qu'il y avait un contrôle de l'hôtel. Puis ils me parlent de la maison où j'ai frappé tout à l'heure. Et tout a coup, je fais le lien : le petit-fils en question, non seulement m'a flanquée à la porte, mais a envoyé les flics à mes trousses !!! Les policiers sont hyper gentils et me rassurent. C'est finalement eux les plus gênés et ils cherchent à partir rapidement. Et comme ils pigent que je peux être plus facilement une victime qu'une mauvaise fille dangereuse, ils ajoutent :

- Ne passez pas par cette route-là, il y a des gens bizarres. Rebroussez chemin et rejoignez l'ancienne route 22 et restez-y jusqu'à Steubenville ! Achetez-vous un portable ! Et n'hésitez pas à appeler le 911 en cas d'urgence, nous serons là pour vous aider...

Sommeil léger pour ma dernière nuit en Pennsylvanie !

 

Vendredi 30 juillet - Jour 65

 

Et ce matin, je lève le camp assez vite, décidée à arriver la plus vite possible à l'Université franciscaine. Je passe en West Virginia qui s'offre une petite enclave dans ce méandre de l'Ohio River. Il me faut quand même arracher quelques km de no man's land, zones industrielles, terrains vagues et gros camions poussiéreux. Etre ici ou au fin fond de l'Afrique, c'est pareil : ils n'ont jamais vu un sac à dos coiffé d'un chapeau !! Un vieux pont rouillé et désaffecté me permet de franchir l'Ohio et de poser le pied, enfin, dans l'Ohio que je pressens plus hospitalier...

R0013615

Encore quelques km à arracher dans les noeuds routiers.

R0013618

Et voilà la délivrance :

R0013619

 

J'arrive donc à l'Université franciscaine de Steubenville où se déroule, du vendredi 30 juillet au dimanche 1er août, une session "Defending the Faith" (défendre la Foi). Je devrais pouvoir y rencontrer des personnes pro-vie... C'est Colleen Miner de Saranac Lake qui m'a parlé de cette session...

 

R0013624

Messes, conférences, adorations, rencontres...

R0013630

Un carrefour sur la défense de la vie

R0013633

R0013639

Je ne peux pas tourner la photo, mais c'est la reproduction de la portiuncula de st Francois d'Assise..., devenu lieu de pèlerinage ici.

J'aurai rencontré ici à steubenville le Cardinal Rigali, le père Paul Schenk, particulièrement investi dans le combat pro-vie, le père James, un couple de Californie qui veut m'interviewer à mon arrivée à Mexico, et tant d'autres qui me prennent dans la prière... Merci à vous tous !

Après le déjeuner partage avec Annie qui m'a rejointe ici, je reprends mon bord de goudron... pour mes premiers pas dans l'Ohio.

 

Anne-Marie

 

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Pennsylvanie
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 21:14

Bonjour à tous !

 

J'en étais dans mon carnet de voyage à Kane, où j'ai fais un petit arrêt le 16 juillet dernier... Denise, la propriétaire du motel, est d'une gentillesse incroyable. Je lui explique l'objet de mon voyage. Le lendemain je décide de rester une nuit de plus.

- Vous savez, j'ai cherché, sur internet, des informations sur la Vierge de Guadalupe dont vous m'avez parlé... Je suis ravie, c'est extraordinaire ! me dit-elle.

- Je voudrais rester une nuit de plus.

- Ok, ça fera, pour vous, simplement 30 dollars... (La plupart des nuits de motel sont à 60-80 dollars.)

- Mais pourquoi ? Je peux payer. En plus, j'ai plein d'amis qui m'aident...

- Eh bien, je suis une amie et je vous aide aussi...

En plus, elle me prépare des gâteaux fait-maison pour le petit-déjeuner, qu'elle m'apporte dans ma chambre !!!

R0013425

Denise au Kane Motel

 

Samedi 17 juillet - Jour 52

 

Je quitte Denise et son petit motel familial pour une grosse étape de 38 km. Je veux traverser dans la journée l'Allegheny National Forest. Je mangerai de la forêt toute la journée, jusqu'à l'indigestion ! Pour me distraire de cette forêt interminable, je rêvasse et construis plein de projets pour mon retour en France, tel un super week-end dans les Alpes avec des amis, et ainsi défilent dans ma tête des pistes de ski (plus fraîches que mon bord de goudron...), des soirées raclette et autres bons moments plus "pénards" que l'instant présent !! Et pourtant, c'est dans l'instant présent que Dieu nous rejoint...

Le premier village, de l'autre côté, est Marienville, où j'espère trouver une messe demain matin. J'arrive vers 19 h 00 et l'unique messe est la messe anticipée du samedi soir qui a été celébrée  a 17 h 00. Je l'ai donc ratée...

- Mais il y en a une demain matin, à 8 h 30, à Crown. C'est à 10 miles d'ici.

Youpi, 10 miles, c'est 3 h de marche... Après mes 38 bornes aujourd'hui, je vais devoir partir demain vers 5 h 00. Mais la messe du dimanche n'est pas une option, c'est un commandement de l'Eglise. Un point, c'est tout...

 

Dimanche 18 juillet - Jour 53

 

Mais j'ai hyper mal dormi, et je me rattrape pendant la messe !!! Pauvre Jésus !! Pardonne-moi ! Les paroissiens m'encouragent merveilleusement pour mon pèlerinage. Le père Gregory me prend dans la prière.

R0013435

Église Sainte Marie de Crown

Je reprends mon bord de goudron.

Circulez, il n'y a rien à voir. Le coin est mortellement triste et délabré. Je croyais m'être débarrassée des bois, mais quand ce n'est plus les bois, c'est la forêt et vice-versa... J'en ai ras-le-bol. À Lucinda, où je veux passer la nuit, le prêtre me prend sans doute pour une vagabonde... ce qui va choquer Caroline, qui me permet de planter ma tente dans son jardin. Les laïcs sont moins méfiants et sont capables de se serrer un peu pour accueillir un voyageur. Pourtant tous ces jours-ci je traverse une région où les gens n'ont pas l'habitude de voir des étrangers, encore moins des marcheurs au long cours... Caroline et sa famille ont eu l'ouverture d'esprit pour m'accueillir et m'ont fait confiance...

R0013442

Merci infiniment, Caroline !  

 

Lundi 19 juillet - Jour 54

 

Vraiment, le coin est reculé. Dans un village, l'épicerie est franchement glauque, la viande n'est même pas réfrigérée et ça pue la clope !! La première puissance économique du monde a aussi ses zones d'ombre et ses taudis...

C'est l'homme des bois, ici... voire le quart-monde...

Après Knox, le paysage change complètement. Pas pour longtemps, mais pour l'instant, c'est vraiment joli. Les maisons sont pimpantes. Il y a ici beaucoup de Amish qui vivent sans voiture, sans électricité. Ils se deplacent avec des chariots tirés par des chevaux, et vivent en autarcie...

R0013443

maisons des Amish après Knox

Mais les gens restent méfiants face à un étranger... Je vais chercher longtemps et essuyer de nombreux refus avant de rencontrer Megan et Justin dans leur jardin. Ils sont moins farouches mais restent prudents... D'ailleurs, Megan s'empressera de me préciser que son mari est policier... Je ne sais qui, d'elle ou de moi, sera la plus rassurée... En tout cas, je suis ravie... et je remercie encore le Bon Dieu de m'avoir trouvé un petit coin de gazon en securité... non loin du chenil où demeure le chien policier, flaireur de drogue... Mais il n'y a pas de substances illicites dans mon baluchon, même pas d'EPO, ni autre dopant... Monsieur le gros Berger Allemand n'aboiera pas de la soirée !!

Je rassure Megan sur ma demarche et lui donne l'adresse de mon blog pour qu'elle puisse enquêter... La confiance s'installe avec la paix. Finalement, nous partageons une très agréable soirée autour du feu.

R0013449

Megan aide les victimes de violences conjugales et d'incestes et Justin est donc policier. Ils voient toute la journée des gens à problèmes. D'ailleurs, Justin m'apprend que, le jour-même où j'ai traversé cette interminable Allegheny State Forest, avait lieu dans cette même forêt, un immense rassemblement de Rainbow, du genre Hippies... 20 000 personnes venues de tous les Etats-Unis pour leur réunion annuelle. Je comprends leur prudence et j'admire d'autant plus leur ouverture d'esprit qui m'a permis d'être accueillie chez eux...

 

Mardi 20 juillet - Jour 55

 

De Knox à Karns City

C'est de pire en pire, je m'enfonce dans le fin fond du trou du c... des Etats-Unis... Pardon pour mon expression pas très académique... Mais c'est aussi la réalité du voyage. Des bois sombres et sauvages, des taudis, des détritus jusqu'à l'indigestion...

R0013460

Ça plombe le moral. En voiture, on traverse cela en quelques minutes avec une symphonie de Mozart en bruit de fond. A pied, cela prend des heures et des jours avec en odeur de fond, celle des charognes des bestioles écrasées sur mon cher bord de goudron bouillant... Âmes romantiques, s'abstenir !!

L'avantage, c'est qu'on accélère le pas pour sortir de là...

En attendant, voilà une grosse usine chimique qui sort de la forêt, c'est bucolique à souhait !

R0013467

En fait, je souhaite m'approcher le plus possible de Buttler que je veux joindre demain, et où je me promets un motel, car je fais une fixation sur un lavomatique et sur une baignoire. Je reste une minette, que voulez-vous...

Je décide de m'arrêter à Karns City... et vois Hattie assise devant sa maison. Elle est âgée et appelle sa fille car elle n'entend pas bien ce que je lui dis. Nancy sort. C'est la première fois qu'elle voit une "traveller" avec un sac à dos, demander à pouvoir planter sa tente... Elle m'écoute avec attention. Sa douceur me frappe. Leur maison est petite, mais elles sont en train de faire agrandir à l'arrière. Nancy me propose de dormir dans la partie en construction.

- Ce sera toujours plus sec que dans votre tente... dit-elle.

Le temps est toujours chaud et très humide, les orages sont assez fréquents.

Elle me tend un billet pour aller au petit restaurant voisin manger un hamburger. Mais j'ai assez à manger dans mon sac. Je rêve plutôt de sa salle de bain, qu'elle m'offre généreusement. Je ne sais si Hattie est méthodiste, luthérienne ou autre. En tout cas, je recevrai d'elle une leçon de confiance en Dieu :

- Dieu prend soin de vous, me dit-elle. Il prend soin de votre vie. Il vous aime. Bien sûr que l'on a quand même des problèmes, mais Il prend soin aussi des problèmes...

R0013477

Hattie et Nancy

 

Mercredi 21 juillet - Jour 56

 

Nancy et Hattie m'invitent pour le petit-déjeuner. Nancy regrette de ne m'avoir pas reçue à l'intérieur de la maison, et est désolée de m'avoir laissée dormir dehors. Pourtant, elle m'accueille si bien ! Nous papotons… Nancy parle lentement et je peux comprendre. Elle me parle des Amish. Ils vivent le plus possible en autarcie et font leur propre nourriture.

 

- Ils cuisinent très bien, précise-t-elle. IIs vendent leurs produits au marché. Certains enfants vont a l'école publique mais ne vont jamais très loin dans leurs études. Ils doivent choisir, à l'adolescence, s'ils veulent garder le style de vie des Amish ou adopter le mode de vie moderne. Mais s'ils choisissent la modernité, ils seront définitivement séparés de leur famille...

Moi, j'ai choisi d'être à pied sur les routes américaines, tout en restant connectée à Internet, car Jean-Paul II nous demandait d'utiliser les moyens de communication "modernes" pour les besoins de l'évangélisation. Le sport et internet sont des moyens d'évangélisation... Allons-y !

Quand j'arrive à Chicora, le paysage change radicalement. Le coin est plutôt huppé. L'église catholique "Mater Dolorosa", d'architecture moderne, est ouverte. J'entre et, ô surprise, le père Joseph célèbre la messe.

 

R0013486

La foi vivante des paroissiens et leur accueil me mettent du baume au coeur...

En milieu d'après-midi, je traverse Buttler, petite ville industrielle (acier) et me retrouve à des carrefours interdits aux piétons, puis le long d'une route à quatre voies. M'en voilà toute ravie. A partir de là, je ne gère plus grand chose, si ce n'est ma fixation sur un lavomatique, car la dernière lessive remonte à Mathusalem... Le reste, c'est le Bon Dieu qui va s'en charger : je ne sais pas comment j'arrive à joindre Annie, une amie de Jovanna, la gérante du B&B de Smethport. Elle travaille à Buttler et habite à Mars, à 11 miles de là. Je suis invitée demain soir chez elle. Mais pour m'éviter de suivre, sur les 3/4 du chemin, la route à 4 voies, (ma carte n'est pas toujours exacte), elle va revenir me chercher à Buttler, et m'indiquer, en voiture,  le chemin pour me rendre à Mars. Tout au long du parcours, j'enregistre des waypoints sur mon GPS, version moderne des petits cailloux du petit-Poucet... Retour à Buttler. Pour la première fois, je sais à l'avance à quoi va ressembler la route du lendemain... Des taudis des jours précédents, voilà que j'entre au pays des riches : des villas somptueuses en habitat dispersé.

 

 

Jeudi 22 juillet - Jour 57

 

Mon motel est coincé entre la "4 voies" et l'usine d'aciérie : ultra calme (!) mais je m'en moque, car mon chemisier est enfin propre et ressemble de nouveau à un chemisier. À la télévision, je regarde EWTN, la grande chaîne catholique américaine fondée par Mother Angelica, franciscaine. Deo gratias pour cette nourriture de l'âme et de l'esprit !

 

 

Je reprends la route vers Mars en suivant mes petits cailloux du petit-Poucet et j'arrive chez Annie qui vit avec Richard. Tout de suite, on me montre l'appartement, on m'installe, on me met à l'aise.

- Tu peux te servir comme tu veux dans le frigo. La salle de bain est là, voici des serviettes pour toi. Richard est informaticien, voilà son bureau. Il y a une demi-douzaine d'ordinateurs, mais il va t'en installer un dans le salon et tu pourras écrire ton blog pendant le temps qu'il faudra... Qu'est-ce que tu veux manger ce soir ? Qu'est-ce qui te ferait plaisir ? Je vais faire les courses, as-tu besoin de quelque chose, je ne sais pas, une nouvelle brosse à dents ou une nouvelle paire de chaussettes.............

Moi qui n'oserais jamais ouvrir un frigo chez quelqu'un, voilà qui me met à l'aise !!

En fait, je resterai chez Annie et Richard jusqu'a dimanche matin car je souhaite rencontrer Bernadette et Scott Conklin, recommandés par Colleen Miner de Saranac Lake (dans les Adirondacks). Ils habitent non loin d'ici et rentrent samedi soir. En effet,  je projette de me rendre à Steubenville-Ohio où se déroulera une session de formation "défendre la Foi", du 30 juillet au 1er août, et il y aura des personnes investies dans les mouvements pro-vie dont Bernadette va me parler...

Mais en attendant, avec Annie, nous partons chez sa soeur qui a une piscine. Cela achève de me faire oublier les mauvais moments des jours passés. Annie est coach de natation et décide de faire un "pool-pilgrimage" !!!!!! (pèlerinage-piscine)

R0013513

Chez Susie, la soeur d'Annie... pas mal, non ??!!!?

R0013526

Soyons toujours plus confiants dans le Seigneur :

après la pluie, le beau temps,

après l'effort, le réconfort,

après les ténèbres, la lumière,

après la tristesse, la joie,

après la méfiance, la confiance,

après la souffrance, le bonheur,

car après le péché, il y a la miséricorde.

 

Merci pour tous vos mails, vous lire m'a beaucoup réconfortée et encouragée...

Merci encore à Myriam qui corrige mes fôtes d'ortogafe et rajoute tous les accents absents des claviers américains...

Merci aussi à Marc P., grâce à qui je peux téléphoner gratuitement durant ce voyage...

Merci à vous tous qui m'aidez par la prière, l'amitié, le soutien financier, à réaliser le pèlerinage... Je pense à vous sans cesse !

Merci à tous les québécois, à tous les américains des Etats de New York et de Pennsylvanie qui m'avez ouvert une porte, donné à manger, indiqué le chemin, recommandé des amis, donné l'absolution, offert une douche ou votre ordinateur... ou un temps de repos autour du feu, le soir... Ce pèlerinage est aussi le vôtre...

J'ai une pensée toute particulière pour tous mes amis goumiers, car les goums fêtent cette année leurs 40 ans. Mon gros goum de quelques mois me maintient très unie à vous...

Enfin, je souhaite à mes collègues de Radio Esperance de belles sessions à Paray-le Monial, à Lourdes, à Lisieux. God bless you too !!!

 

 

"N'avoir rien dans nos mœurs qui paraisse démentir ce que nous disons."

(Bx Francois de Laval, premier évêque de Québec)

 

 
 
La Vie est un Rêve, fais-en une réalité.

La Vie est un Défi, fais-lui face.

La Vie est Tristesse, surmonte-la.

La Vie est un Combat, accepte-le.

La Vie est une Aventure, ose-la.

La Vie est la Vie, défends-la.

 

(Extraits de l'Hymne à la vie de la Bienheureuse Mère Teresa)

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Pennsylvanie
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 14:39

Bien chers amis,

 

Je voudrais, avant de poursuivre mon récit, vous partager quelques lignes de l'Encyclique "Evangelium Vitae" de Jean-Paul II.

 

"[...] Le courage de regarder la vérité en face et d'appeler les choses par leur nom est plus que jamais nécessaire, sans céder à des compromis par facilité ou à la tentation de s'abuser soi-même. [...] "Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui font des ténèbres la lumière et de la lumière les ténèbres." (Is 5, 20) [...] Mais aucune parole ne réussit à changer la réalite des choses : l'avortement provoqué est le meurtre délibéré et direct, quelle que soit la façon dont il est effectué, d'un être humain dans la phase initiale de son existence, située entre la conception et la naissance." (Evangelium Vitae paragraphe 58)

 

"Celui qui est supprimé est un être humain qui commence à vivre, c'est-à-dire l'être qui est, dans l'absolu, le plus innocent qu'on puisse imaginer : jamais il ne pourrait être considéré comme un agresseur, encore moins un agresseur injuste !" (Evangelium Vitae paragraphe 58)

 

"Parmi tous les crimes que l'homme peut accomplir contre la vie, l'avortement provoque présente des caracteristiques qui le rendrent particulièrement grave et condamnable. Le deuxième Concile du Vatican le définit comme "une crime abominable", en même temps que l'infanticide." (Evangelium Vitae paragraphe 58)

 

"La première liberté - écrit Saint Augustin - c'est donc de ne pas commettre de crime [...] comme l'homicide, l'adultère, la fornication, le vol, la tromperie, le sacrilège et toutes les autres formes de ce genre. Quand un homme s'est mis à renoncer a les commettre - et c'est le devoir de tout chrétien de ne pas les commettre -, il commence à relever la tête vers la liberté, mais ce n'est qu'un commencement de liberté, ce n'est pas la liberté parfaite." (St Augustin cité dans Evangelium Vitae paragraphe 75)

 

Voilà donc une chose que l'on ne dit pas souvent : la fornication, c'est-à-dire l'acte sexuel hors mariage, fait partie de la liste ! Ayons le courage de le dire et que ceux qui la pratiquent aient le courage et l'humilité de se tourner vers Dieu pour obtenir la grâce de la conversion et recouvrer ainsi la liberté.

 

Mais quand on connaît la vie de Saint Augustin, l'on peut mesurer l'espérance que ses mots peuvent semer dans nos coeurs. N'oublions jamais que la misericorde du Seigneur est toujours infiniment plus grande que toutes nos misères... Prions pour la conversion des pécheurs, sans oublier que nous sommes tous des pécheurs !!

 

 Jeudi 8 juillet - Jour 43  

 

Corning abrite des chercheurs du monde entier. Après avoir été un haut lieu de verrerie, aujourd'hui les chercheurs planchent sur les verres des téléphones portables, des écrans de télevision et d'ordinateurs.

R0013247

L'église catholique de Corning

J'effectue mes derniers km newyorkais avant de passer en Pennsylvanie. La frontière, malheureusement, ne diminuera pas la chaleur écrasante. L'été est exceptionnellement chaud cette année dans la région.

Je veux joindre Tioga. Peu avant, j'entre dans une taverne, dûment climatisée et ventilée ! 

- Une bière, s'il vous plaît.

- Montrez-moi votre passeport, s'il vous plaît !

J'oubliais que l'on me donne regulièrement 10 ans de moins que je n'ai, et voilà qu'on me prend pour une mineure !!

R0013265

J'ai 34 ans et laissez-moi boire ma bière tranquille !!!!!!!

Arrivée a Tioga, je demande le camping que m'indique ma carte.

- A 4,5 miles d'ici !!

Il est déja 20h00 et je veux mon camping que j'atteindrai au pas de course pour finalement planter ma hutte, de nuit, avec 43 km au compteur. Inutile de vous conter le bonheur qu'est une douche en pareil cas !!

R0013269

en arrivant au camping de Tioga

 

Vendredi 9 juillet - Jour 44  

  

Dans certains villages, la station service est le seul magasin. Je m'y arrête quelques instants pour écrire mon cahier de voyage. Shaun entre et s'assoie à ma table. Il a entendu parler de moi la veille.

- Vous allez à Wellsboro ? J'ai des amis super gentils à Wellsboro, Bill et Brenda. Ils seraient très heureux de vous accueillir.

Je repars, mais peu de temps après, voilà Bill et Brenda qui me rejoignent a moto !

- Continuez toujours tout droit, traversez Wellsboro tout droit et vous trouverez la maison, nous mettrons un signe !

R0013282

Je perds ma course contre l'orage et arrive trempée comme une soupe chez Bill et Brenda. Shaun et sa femme Debby nous rejoignent pour une soirée pizza.

R0013285

Je leur explique l'histoire des apparitions de la Vierge de Guadalupe et les découvertes scientifiques sur le tissu. Ils sont bouleversés, comme moi de leur accueil...

  

Samedi 10 juillet - Jour 45  

 

R0013302

monument à l'eglise Sainte Bibiane de Galeton

Quand j'arrive a Galeton pour la messe de 19h00 le père est déjà au courant qu'une pèlerine avec un chapeau passe dans le coin !! C'est le téléphone arabe au milieu des Etats-Unis ! A la fin de la messe, Jerry Eckert m'offre l'hospitalité, alors que sa femme vient tout juste de rentrer de l'hôpital pour une opération! Manifestement, ni les années ni les épreuves n'ont terni leur amour. Ils savent rire d'eux-mêmes.

R0013305

- Pourquoi être triste ? demande Connie pourtant handicapée par l'opération.

Merci pour votre accueil et votre joie de vivre !

 

Le lundi 12 juillet, je fête mes 1000 km à Coudersport.

R0013337

Malheureusement je ne rencontre personne de la paroisse et continue ma route jusqu'à Mina où Sharie Anderson, lutherienne, m'offre l'hospitalité dans le camping-car...

R0013342

Le lendemain, quand j'arrive à Smethport, j'entre au Country Porch, un café, pour demander où est le motel. Jackie, la gérante, téléphone pour s'assurer qu'il y a encore des chambres libres.

- Non, tout est complet. C'est pris d'assaut par les ouvriers qui travaillent sur la construction du pipe-line...

Mais Jackie ne va pas m'abandonner comme ça...

- Il y a bien le restaurant juste a côté, ils ont des chambres, mais ils ne sont pas très sympas ! Le prêtre pourrait vous accueillir, il est marié.

- ??!!!?? Vous êtes sûre ?

Finalement, elle téléphone à Jovanna, propriétaire du Bed and Breakfast ultra luxueux...

- Non, merci, ce n'est pas le style de mon pèlerinage. Mais ne vous inquiétez pas je vais trouver une solution.

Et j'envisage de sortir de Smethport pour planter ma tente.

Sauf que Jovanna rappelle Jackie et baisse le prix. Jackie m'offre de l'eau et un toast et m'emmène au B&B.

Jovanna est d'origine italienne. Je suis éblouie par la beauté de la maison, un vrai manoir !! Comme je suis une "special guest" je suis, en plus, invitée au repas du soir avec son mari, Ross, maire de Smethport, et Bob, géologue, qui travaille aussi sur le pipe-line...

R0013343

Autour d'un bon verre de vin chilien et du repas confectionné avec les légumes du jardin, tous m'interrogent sur mon voyage. Je leur parle de la Vierge de Guadalupe. Ils sont bouleversés. Ross téléphone à Mark et Claudia qui débarquent, comme on arrive chez des amis, pour me rencontrer. Le curé n'est pas là. Mais Fran DeLauney, reporter au Bradford Era, viendra demain matin pour le petit-déjeuner, pour une interview...

Jovanna me montre une image du Christ qui vient de Sicile et avec Ross, remue tout le bourg de Smethport pour me faire rencontrer les gens de la paroisse Sainte Elisabeth de Hongrie, paroisse très vivante. Le Father Vincent est bel et bien marié. Il est d'origine polonaise et faisait partie de la Polish National Catholic Church. Il y est devenu prêtre et s'est marié. Puis il s'est converti et a rejoint l'Eglise Catholique Romaine et est reconnu par Jean-Paul II et Benoît XVI.

Je m'écroule dans un lit de style chinois du 18eme s. !!!

 

Mercredi 14 juillet - Jour 49

 

R0013347

Tout en répondant aux questions de Fran DeLauney, nous savourons le délicieux et copieux petit-déjeuner de Jovanna. Puis à 12h00, j'ai rendez-vous avec Amy Sage, responsable, sur le diocèse, de l'éducation religieuse.

R0013362

Quand elle était enceinte de sa fille, les médecins ont vu à l'échographie une anomalie sur l'enfant. Et évidemment ont propose l'interruption de la grossesse. Quel choc pour Amy ! Mais par pitié, que les medecins cessent de proposer la mort à une femme enceinte, comme solution à leurs doutes sur la santé de l'enfant ! Ce n'est pas très bon pour la psychologie de la future maman ! Amy a gardé l'enfant qui est en parfaite santé ! Que d'avortements sont ainsi pratiqués juste parce que le diagnostic est alarmant, mais faux !

 

Je quitte Amy, puis Jovanna (qui finalement ne m'a rien fait payer !) et Ross, méditant tout cela dans mon coeur...

 

Je soir, je suis accueillie chez les Brunner. Je n'aurai pas d'échanges avec eux, mais je planterai ma tente près de leur lac et passerai ma soirée avec un bon feu...

R0013384

R0013417

J'arrive le lendemain jeudi à Kane où je passe une journée.

 

Merci à Assurethic, qui sponsorise mon voyage, et a réalisé une carte qui permet de situer où j'en suis de ma balade...

http://assurethic.info/QuebecMexicoMap.php?now=Kane,Pennsylvania

Il va sans dire que je vous encourage à visiter leur site www.assurethic.info. Peut-être est-ce pour vous le moyen de participer à la culture de vie que nous tentons de construire, ou plutôt de reconstruire...

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Pennsylvanie