Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 02:55

Chère famille, chers amis,

Non seulement le Mexique m'a retenue 24 h 00 de plus avec mes histoires de billets d'avion annulés 3 fois, mais le matin du 7 février, je me retrouve enfermée chez les Pères de St Jean de México !!! En-fer-mée, je vous dis. Je souhaite partir vers 6 h 15 pour rejoindre l'aéroport en métro, mais voilà que toutes les grilles du couvent sont barricadées. Et les grilles mexicaines... c'est quelque chose ! au moins 2 m 50 de haut. Obligée de hurler dans la cour des Pères pour qu'on m'ouvre. Mais personne qui bronche ! Il y a de quoi criser à 3 h 00 du décollage... Heureusement le quartier étant hautement surveillé, il y a des gardes partout... Les gardes des immeubles voisins ne dormant pas (!), ils m'entendent crier. Deux d'entre eux vont m'aider à escalader l'immense portail avec mon sac à dos et ma grosse valise ! Sportif ! Après ça, je découvre que le 7 février est férié au Mexique (Il fête sa Constitution), donc presque pas de bus et le métro n'ouvre qu'à 7 h 00. Reste le taxi qui, pour 10 fois plus cher, me déposera au terminal d'Air Canada.

Une fois en l'air, l'avion s'élève au-dessus de la couche de pollution et, soudain, apparaît le volcan mythique de México : le Popocatepetl (5465 m.), à droite sur la photo, celui qui fume. A gauche de la photo, sa compagne l'Iztaccihuatl, qui veut dire en nahuatl : "femme endormie" (5230 m.)

La légende racontre que Monsieur Popocatepetl et Madame Iztaccihuatl sont très amoureux. Mais Monsieur Popocatepetl dut partir au combat et laissa esseulée Madame Iztaccihuatl qui dans son désespoir s'endormit dénitivement. Mais quand Monsieur Popocatepetl revint de la guerre, il trouva sa belle endormie, ce qui le mit dans une colère épouvantable et c'est pourquoi il fume encore de nos jours...

Il est d'ailleurs interdit au public et son ascension n'est donc pas possible. Il faut se contenter de l'Iztaccihuatl...

R0018050

4 h 30 plus tard, changement de décor, de latitude, de température, d'ambiance. La neige arrive au Québec en même temps que moi, comme pour me faire un joli cadeau ! Il n'en était presque pas tombé de l'hiver et voilà qu'elle tombre dru !

R0018062R0018075

Mais, le pompon, c'est une belle surprise à la sortie de l'avion : non seulement Denis et Francine sont là, mais mon amie Monique me fait la surprise d'être là aussi !!!!!!!!!!! Depuis des mois déjà, elle avait planifié ses vacances, malgré des péripéties professionnelles rocambolesques, pour traverser l'Atlantique, être à mon arrivée et passer 3 jours avec moi et revoir aussi sa famille et ses amis qu'elle a au Québec...

Ça alors ............... !!! Elle est incroyable notre Monique !

Merci Monique ! C'est inoubliable !

P1030148

Denis et Francine qui tiennent ce si joli gîte "à l'ombre des érables" nous accueillent comme des reines, nous bichonnent, nous chouchoutent et sont aux petits oignons et tout ça toujours aux frais de la princesse !

P1030151

Devant tant de gentillesse, j'ai beau avoir le cœur en fête, je reste sans voix, définitivement convaincue que je suis non seulement le serviteur inutile, mais également le débiteur insolvable.

Alors, la moindre des choses est de vous inviter à venir au gîte lors de votre prochain passage à Québec :

GITE A L'OMBRE DES ERABLES
785, 22ème rue, Québec (Qc) Canada G1J 1S7
Tel. : 418-704-2711
Courriel : gitealombredeserables@videotron.ca
www.gitealombredeserables.com

Le lendemain, trop contentes de nous retrouver ici, nous irons faire les pitres sur la patinoire de la Place d'Youville, juste aux portes du Vieux Québec...

R0018097R0018100

... avant d'admirer les sculptures sur glace exposées à l'occasion de ce grand Carnaval d'hiver de Québec qui a lieu en ce moment :

R0018131

Nous ne manquerons pas d'aller souper au restaurant du cousin de Monique que j'avais rencontré complètement par hasard le tout premier jour... au "Manoir du spaghetti". Voir article "Les premiers pas".

Manoir du Spaghetti
3077, chemin Saint-Louis
Québec (Qc) G1W 1R6
tel. : 418-659-5628 

Vraiment la boucle est bouclée...

Puis Monique repart à Montréal. Je retrouverai alors, Johanne et également Claude et Danielle, rencontrés le 27 mai dernier à la fin de la messe de 8 h 00 de la Cathédrale, au moment même où je partais. Ils m'ont suivie durant tout le périple et m'ont invitée à mon retour. Avec eux, nous partagerons tour à tour un souper, une messe, un chapelet, une balade sur les bords du Fleuve entièrement gelé, irradié des rayons oranges d'un soleil frigorifié qui a décidé d'aller définitivement se coucher, un petit tour à l'église Sainte Jeanne d'Arc, à la rivière Chaudière, gelée - un comble !

Claude et Danielle tiennent la Maison Sainte Claire où ils accueillent beaucoup de monde dans un esprit fraternel et convivial :

3089, rue Milleret (juste à côté de Radio Galilée)
Québec (Qc) G1X 1N1
418-656-1845

Johanne, elle, me montrera dans son salon une statue d'un ange et m'apprend que son fils s'appelle... Tobie !!

Merci à vous tous pour ces moments partagés ensemble.

Le samedi, je souhaite revoir Heinz et Anne-Marie de Dosquet. Vous vous rappelez ? Le soir du deuxième jour ?

R0012496

Leur fils Richard, son épouse Marie-José et leurs deux enfants viennent me chercher et nous débarquons dans leur ferme... Évocations de souvenirs et joie des retrouvailes. Merci à toute la famille !

Pour bien faire, il faudrait que je refasse toute la route pour revoir tout le monde !!

D'ailleurs, Annie, rencontrée il y a déjà bien longtemps, en Pennsylvanie et avec qui j'ai gardé un contact régulier, a tout fait pour me téléphoner une dernière fois avant que je rentre en France... Vraiment, on ne quitte cette Amérique du Nord que le cœur serré...

Puis je visiterai également les Soeurs Myriam Beth'léhem qui ont une maison juste en face du gîte de Denis et Francine et avec qui j'avais prié la veille de mon départ...

R0018185

Quelle gentillesse aussi !

R0018172

Ça vous dit, la baignade ??

R0018176

Après avoir flâné en ville, je partirai avec Denis et Francine dans la forêt, histoire de prendre l'air avant de rentrer en France.

R0018192

R0018223

Et puisque vous avez été sages, voici pour terminer cet article, le dernier rédigé en terre d'Amérique, quelques photos prises ce soir, après la fin de la tempête de neige qui a sévi toute la journée.

R0018250

Église Notre-Dame-des-Victoires et place Royale dans le quartier du Petit Champlain...

R0018252

R0018256

Château Frontenac

Et enfin, pour vraiment boucler la boucle, voici la façade de la Basilique-Cathédrale Notre-Dame de Québec d'où je suis partie le 27 mai dernier après la messe de 8 h 00 pour la traversée du continent nord-américain jusqu'à Notre-Dame de Guadalupe...

R0018259

Ô Marie, 
aurore du monde nouveau, 
Mère des vivants, 
nous te confions la cause de la vie : 
regarde, ô Mère, le nombre immense 
des enfants que l'on empêche de naître, 
des pauvres pour qui la vie est rendue difficile, 
des hommes et des femmes 
victimes d'une violence inhumaine, 
des vieillards et des malades tués 
par l'indifférence 
ou par une pitié fallacieuse. 
Fais que ceux qui croient en ton Fils 
sachent annoncer aux hommes de notre temps 
avec fermeté et avec amour 
l'Évangile de la vie. 
Obtiens-leur la grâce de l'accueillir 
comme un don toujours nouveau, 
la joie de le célébrer avec reconnaissance 
dans toute leur existence 
et le courage d'en témoigner 
avec une ténacité active, afin de construire, 
avec tous les hommes de bonne volonté, 
la civilisation de la vérité et de l'amour, 
à la louange et à la gloire de Dieu 
Créateur qui aime la vie.

JEAN PAUL II

(Prière finale de l'Encyclique Evangelium Vitae)

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 14:33

Chère famille, chers amis,

Profitant d'une journée entière de repos, je tombe sur la une du Journal de Montréal : "Céline attend des jumeaux."

Certes, la star de 42 ans, élue chanteuse préférée des américains, "subit des traitements de fécondation assistée depuis plus d'un an", précise Michelle Coudé-Lord, auteur de l'article. Mais arrêtons-nous sur les propos de la star… extraits :

"Porter la vie, il n'y a rien de plus fort..."

"J'adore chanter. Mais je réalise vraiment que ce que j'aime le plus dans la vie c'est d'être mère. Il n'y a pas d'accomplissement plus fort que cela. Les trophées et l'argent, ça ne donne pas un sens à une vie et ça ne te fait pas toucher au vrai bonheur. Un enfant, oui."

Parole de star !

 

Aujourd'hui, étape tranquille vers St Jean-sur-Richelieu. Mais la bonne nouvelle est que Louise, de Victoriaville, a décidé de me rejoindre ! En parfait rat de bibliothèque, elle m'a déniché des cartes plus précises que celles que j'ai pour le nord des Etats-Unis. Elle va me donner quelques bons plans pour les pistes cyclables du premier état traversé : celui de New York.

Et j'aurais encore plein d'histoires de rencontres à vous raconter tellement il y en a !

 

Portez-vous bien !

 

 

 

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 05:42

Voici l'article publié dans ''la Nouvelle Union'' de Victoriaville dont je vous ai parlé (pardon : j'ai écorché son nom)

http://www.lanouvelle.net/article-460142-5-000-km-a-pied-le-pelerinage-dAnneMarie.html

Revenons à notre cahier de route : extraits

  

Mercredi 2 juin - Jour 7

position GPS N 45deg 46,664

                         W 72deg 01,060

Danville

R0012554

Après avoir quitté Lynda, je rencontre, sur la piste cyclable, Claude et Françoise, Claude et Claudette, puis Claude et Hélène, et enfin Daniel ! Merci pour vos encouragements !

Le paysage est bucolique et la piste m'amène à Richemont puis à Melbourne (!)

R0012559

sur la route avant Richemont...

R0012561

A défaut de croiser des ours, je manque d'écraser sa tête ; elle ne m'a pas mordue au talon...

Il est 17 h 00. Je marche. Pendant ce temps, Myrthe prépare le repas du soir (les Québécois dînent à 18 h 00) pour son mari et ses deux filles. Bizarrement, dans la marmite, elle met une patate de plus, un peu plus de poulet, un épi de maïs de plus ; elle ne sait pas pourquoi. Moi, pendant ce temps, j'ai la trouille, c'est la première fois que je vais frapper à une porte pour demander l'hospitalité. Simplement pouvoir planter ma tente. Mais j'ai tant de mal à oser ! Prière à l'Esprit Saint. 17 h 30. Tiens, cette ferme-là a une bonne tête. Le gros berger allemand monte la garde, comme il se doit. Je frappe. Une grande femme, avenante, ouvre :

''Qu'est-ce que je peux faire pour vous ?'' Et je lui explique ce que je fais et demande à planter ma tente.

''Pas de problème. Où vous voulez...''

17 h 45. Deux fillettes viennent à ma rencontre :

''Maman voudrait savoir si vous voulez souper avec nous ce soir. C'est dans 15 min.''

Et à 18 h 00, me voilà devant la patate supplémentaire que mon ange gardien avait soufflé à Myrthe de rajouter dans la marmite... Toute la famille est réunie : Myrthe (infirmière dans une maison de personnes âgées), Stéphane, son mari, qui s'occupe de la ferme, Noémie et Ariane. Tatiana, leur fille aînée est au pensionnat... 

Comme l'orage menace, me voilà finalement dans leur chambre d'amis...

Stéphanie, grande baroudeuse et amie d'enfance de Myrthe, est de passage à la maison ce soir-là. Cela mérite un grand feu de camp et quelques bières... Puis tout à coup, une lumière dans la pelouse, puis deux, puis trois. Nous nous retournons. Dans le pré voisin : un vrai décor de Noël : des dizaines d'étincelles blanches à un mètre du sol. Mais ici au Québec, pour jaser sur le phénomène, parlez de "mouches à feu", pas de lucioles !!

R0012568

de G à D : Myrthe, Stephanie, la baroudeuse et Stephane.

 

Jeudi 3 juin - Jour 8

position GPS N 45deg 37,382

                         W 72deg 12, 359

près de Melbourne-Richemont

 

29 km. Je longe une route car je veux rejoindre une autre piste cyclable à partir de Roxton Falls. Pluie et solitude. Autrement dit, étape triste comme un jour sans pain !! Dans cette tristesse, j'aurais eu besoin d'une messe, d'un prêtre, d'une conversation plus spirituelle. Je décide de frapper au presbytère de Roxton Falls, étape de ce soir. Il est opéré demain et ne me reçoit pas dans son immense presbytère... Un jour sans pain eucharistique est plus dur et encore plus triste. Le seul à ne m'avoir pas reçue depuis mon départ est Monsieur le Curé !! Ne nous fâchons pas et aimons nos prêtres ; en cette année sacerdotale prions pour eux et soutenons-les à temps et à contre-temps...

Finalement je m'écroule de fatigue dans un camping à 20 dollars, sans douche...

 

Vendredi 4 juin - Jour 9

position GPS N 45deg 33,470

                         W 72deg 30,817

camping de l'île à Roxton Falls

 

C'est parti pour 33 km... jusqu'à Granby, sous le soleil. La piste cyclable veut m'emmener à Waterloo (!!) Ne courant pas après les défaites, je coupe à travers le Parc de Yamaska (lac et forêts, comme partout au Canada).

R0012597

R0012607

Parc de Yamaska

Il faut encore enlever 8 km, le soir, pour gagner Granby. Vers 20 h 00, je repère une ferme. Un homme, bruni par le soleil et le grand air, arrive.

''Bonjour, je suis Anne-Marie MICHEL, je suis française, je fais un pèlerinage vers ND de Guadalupe. M'autoriseriez-vous à planter ma tente quelque part sur vos terres ?

- Ben oui, devrait pas y avoir de problèmes. Faut demander à Michelle, c'est elle la propriétaire. Mais devrait pas y avoir de problème.''

Michelle, une belle femme, descend du tracteur :

''C'est le fun, votre voyage. J'aurais toujours rêvé de faire ça ! Installez-vous où vous voulez !''

Ils reviennent.

''J'ai un chalet en ronds de bois, un peu plus loin dans le bois. Il y a un matelas. Ce serait plus confortable. Ça vous dirait ? Claude va vous chercher une lampe.''

Ils reviennent. En 4x4, ils m'emmènent à l'orée de leur bois :

''On l'a construit il y a deux ans, pour s'isoler un peu, en amoureux. On est chasseurs et pêcheurs, mais on travaille trop, nous les farmers. On n'a pas le temps de venir ici. On n'y est jamais venus encore. C'est vous qui inaugurez ! Vous n'avez pas peur dans le bois ? Vous risquez de voir des chevreuils, mais il n'y a pas d'orignaux. Avez-vous soupé ?''

Et me voilà dans un chalet mignon tout plein, en sécurité, à la lisière de la forêt...

R0012609

R0012610

 

Samedi 5 juin - Jour 10

position GPS N 45deg 25,273

                         W 72deg 40,574

Granby

 

 Au village, me prend l'envie d'un cyber-café. J'entre et Rachel me demande :

''Etes-vous scout ?''

Et elle m'invite chez elle à Brigham, près de Farnham, étape du soir. J'enfile mes 25 km au pas de course, en 5 h 00.

Dans la vie, osons nos rencontres ! Nous repartons avec le centuple ! Mais ces joies se conquièrent parfois de haute lutte. Alexandre Poussin écrit : "Marchez ! Tout arrive !" On pourrait dire : "Vivez, au bout du chemin, il y a un trésor qui vous attend. N'ôtons jamais ce trésor, ni cette vie à quiconque. On le soulagerait peut-être de la lutte, mais on le priverait surtout de son trésor, qui est infiniment plus grand que la souffrance..."

 

Dimanche 6 juin - Jour 11

position GPS N 45deg 17,175

                         W 72deg 59,290

Farnham

 

Petit déjeuner chez Rachel qui vit avec Micheline.

R0012623

A Brigham, à gauche Micheline, à droite Rachel

Rachel est pour l'avortement mais reconnaît qu'elle va réfléchir à quelques-uns de mes arguments... Notre quête de vérité doit se dérouler dans la charité, mais notre charité doit se nourrir de la vérité...

Rachel me conduit à la messe, en cette fête du Saint-Sacrement, du Corps et du Sang de Jésus. Ressourcement de l'âme et du corps car aujourd'hui, repos complet, dans un motel, pour repartir demain vers Saint-Jean-sur-Richelieu (au sud-est de Montréal). Je pense passer la frontière en début de semaine prochaine.

 

A bientôt !

 

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 02:58

Mardi 1er juin - jour 6

position satellite

N 45.57

WO 72.

Warwick au sud de Victoriaville

 

 

Il tombe des cordes, ce qui aide les pompiers à éteindre les feux qui menacent les réserves d'Indiens dont certains ont été évacués. Petit déjeuner, toujours aux chandelles, chez Louise pendant que Galène joue aux inspecteurs des douanes dans mon sac...

 

R0012536

R0012540

 

Louise me conduit à l'endroit où je me suis rendue hier soir, Warwick. Je suis triste de la quitter, mais la joie de l'avoir rencontrée me laisse totalement indifférente à la pluie coriace. Au dernier moment, elle glisse encore dans mon sac des fruits, des légumes, du pain, des canneberges enrobées de chocolat !!!!!!

C'est une des plus belles étapes : une forêt solitaire splendide.

R0012544

Les nuages cessent de déverser leur liquide. Arrivée à Danville où je déniche un gîte. Linda se confie, mais là, c'est personnel. Cela fait partie des confidences que je reçois avec un profond respect et que je garde secrètement pour les déposer aux pieds de la Vierge vers qui je marche.

 

La vie est un secret et un mystère, creusons-les ! Car, comme a dit le prêtre dimanche dernier : "un mystère n'est pas quelque chose que l'on ne peut jamais comprendre, mais quelque chose que l'on n'a jamais fini de comprendre..."

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 14:55

Chère famille, chers amis,

Déjà, la journée du mercredi 26 mai a été constellée de surprises. En me rendant à l'église ND de Roc Amadour, j'ai eu droit à une visite guidée, alors que le sacristain allait fermer... Jacques Cartier, lors d'un de ses débarquements à Québec, a vu son équipage décimé par le scorbut. Il invoqua alors Notre Dame de Rocamadour et lui promit de se rendre à Rocamadour (en France) si elle guérissait son équipage. Il organisa en plus un petit pèlerinage vers une représentation de cette Vierge de Rocamadour qu'il avait accrochée à un arbre.

R0012432

 

Et à ce moment, il aperçut des Indiens. Ils lui donnèrent une plante qui guérissait du scorbut et l'équipage fut sauvé ! J'ai également pu voir la maquette de l'Hermine (le bateau de Jacques Cartier) que le père Ronan de Govello (prêtre à Rocamadour en France) a offert au Cardinal Marc Ouellet lors du 49ème congrès eucharistique de Québec en juin 2008. Les auditeurs de Radio Espérance se rappelleront peut-être, nous avions réalisé une interview d'une heure avec le Père Ronan de Govello et le frère David Macaire pour retracer tout le parcours maritime de cette maquette. Elle est aujourd'hui en honneur dans cette église ND de Rocamadour à Québec.

R0012417

 

R0012419

 

R0012421

 


Jeudi 27 mai. Jour 1

Denis et Francine me conduisent à la cathédrale ND de Québec vers 7 h 30 pour une photo officialisant mon départ. Rendez-vous pris dans 9 mois, à mon retour.

R0012435

avec Denis et Francine sur le parvis de la cathédrale ND de Québec

 

Le Cardinal n'est pas en sa cathédrale ce matin : il est à Ottawa pour répondre à la presse, justement sur des questions liées à l'avortement. Il est très attaqué sur ce sujet et sait qu'il doit être un martyr de la vie. Je le rencontrerai peut-être à mon retour. En tout cas, je le prends très fortement dans mes prières.

R0012437

 

La messe est à 8 h 00, précédée des laudes chantées par le collège des prêtres de la cathédrale. "Que veux-tu que je fasse pour toi ?" demande Jésus dans l'Evangile. J'ai de quoi lui répondre... A la fin de le messe, deux personnes viennent me parler, et je suis déjà invitée chez eux quand je reviendrai l'hiver prochain !! Je quitte la cathédrale avec émotion car le premier pas de cette longue marche est parrainé par mon amie Myriam qui marche difficilement. Grand soleil et grand vent. Je descends par la rue du petit Champlain et longe le Fleuve, toute la matinée. Arrivant dans une superbe banlieue de magnifiques villas arborées, je lis tout à coup :  "Manoir du spaghetti". Ça fait tilt dans ma tête ! Je me rappelle  soudain qu'une amie, Monique, a un cousin qui dirige un restaurant luxueux nommé "Manoir du spaghetti". J'entre pour vérifier. Bingo, il est là !! Et me voilà invitée à déguster des cannelloni au boeuf et un énorme gâteau aux noix. Le bel Alexandre aux yeux bleus est à mes petits soins...

R0012440

Jean-Pierre Ménard et sa fille au Manoir du spaghetti...

R0012442

avec Alex

 

Merci à Jean-Pierre Ménard, à sa fille et à toute son équipe. Et si vous passez à Québec, allez manger au "Manoir du spaghetti" !

Manoir du spaghetti

Sainte Foy

3077, chemin de St Louis

Québec (Québec)

G1W 1R6

Tel : 418 659 5628

 

 

R0012447

 

R0012448

Je franchis le Saint-Laurent par le pont de Québec, traverse une banlieue inintéressante avant de rejoindre les bois. Bivouac dans un champs de trèfles. La lune se lève... Il y eut un soir, il y eut un matin, premier jour.

R0012454

lever de lune au premier bivouac, entre St Rédempteur et St Nicolas

 

Vendredi 28 mai - Jour 2

Je déguerpis à 6 h 30 pour engloutir ma première fournée de km. La piste se déroule au travers de magnifiques forêts solitaires d'où peuvent surgir orignaux (les plus grands cervidés du monde courant à 50 km/h, nageant à merveille et dévorant 30 kg de branchages par jour !!) et ours, mais ils ont plus peur de ma clochette à ours que moi d'eux...

Cliquez pour une petite vidéo sur la clochette à ours...

http://www.dailymotion.com/video/xdi8xx_clochette-a-ours_travel


Pause à Saint Agapit d'où j'appelle mon père : "Toi, tu agis, tu marches, moi je suis à genou (pour prier). Tout le monde prie ici pour toi. Vas-y, continue ! C'est génial ce que tu fais !" Ça me donne des ailes et je m'envole vers Dosquet, étape du soir, à 12 km. Vastes prairies jonchées de pissenlis que le vent essaime.

 

R0012461

C'est aussi propre que la Suisse et aussi plat que la Beauce ! Des fermes. Ça sent le lisier comme en Bretagne !! Là-bas, à l'est, l'on aperçoit les premiers contreforts nord des Appalaches. Temps idéal : soleil et vent. Ce mois de mai québécois est plus chaud que les normales saisonnières. Pause à l'ombre d'un arbre. Lorraine vient à ma rencontre : "Auriez-vous besoin d'un peu d'eau ? d'une crème glacée ou d'une liqueur ?" Elle revient avec, en plus, du raisin et des amandes pour la route... Lorraine a fait Saint Jacques de Compostelle. Comme quoi on va toujours à l'autre bout du monde pour pèleriner. Caprice de l'homme moderne ! "En union de prière, je penserai bien à vous. Et quand ça ne va pas, dites à la Sainte Vierge : passe devant !" me dit-elle. Merci Lorraine pour votre délicatesse digne des meilleurs anges gardiens ! La journée fut plus belle, plus légère, plus facile après vous avoir rencontrée.

R0012469

Lorraine, juste avant Dosquet

 

J'enfile les km. Pour me donner du courage, je clame les prénoms de ceux que j'aime et la longue litanie d'êtres aimés comble ces pas dont j'oublie soudain la lourdeur... Le gîte est complet. Je frappe à la ferme voisine. Heinz et Anne-Marie Schupbach sont Suisses allemands. Arrivés au Québec en 1969 avec deux valises pour voyager et traverser le Canada, ils voulaient un petit job pour un mois et ainsi financer leur périple, mais le chômage les a rattrapés. Ils découvrent qu'ils pourront plus facilement acheter une ferme ici qu'en Suisse. Alors voilà, ils ont d'abord monté une école d'équitation avant de se lancer dans le veau d'excellence... Maintenant, c'est la retraite. Ils ne m'avaient pas encore demandé ce que je faisais qu'ils m'indiquaient déjà une chambre et la douche ! "Quand je vous ai vue arriver - je ne peux pas vous expliquer - mais j'étais sûre que vous alliez frapper !" me confie Anne-Marie.

 

Samedi 29 mai - Jour 3

 

Position satellite :

N 46°28.510'

WO 71°31.201'

Dosquet sur la route 116 est en direction de Victoriaville.

 

La journée commence par un copieux petit déjeuner préparé par Anne-Marie et Heinz : gelée de cassis faite maison, de pommes faite maison, brioche tressée et pain faits maison, etc... Ils sont protestants, mais je leur parle très librement de la Vierge de Guadalupe : "Vos yeux brillent, il y a de la paix dans vos yeux !" me dit-elle. "En fait, nous aimons sortir : demain nous allons vous rejoindre sur la piste cyclable et nous partagerons le lunch." ajoute-t-elle.

R0012496

Anne-Marie et Heinz Schupbach

 

Et je repars guillerette dans le vent frais du matin. Hélène descend de son vélo et partage quelques pas avec moi. Je m'émerveille de ces rencontres dont je réalise déjà qu'elles sont, dans leur simplicité, une des principales forces de mon voyage.

 

R0012501

Je m'enfonce dans la forêt. Les grands espaces canadiens. Un employé municipal, préposé à l'entretien de cette piste cyclable me rattrape dans son engin. "Veux-tu que je t'emmène un peu plus loin, à Lyster ?" Je lui explique ce que je fais. Scotché, il croit m'avoir mal comprise, avec mon super accent français...

"Si, si, je vais à Mexico à pied.

- Et tu ne veux pas que je t'avance un peu ?

- Merci ce n'est pas nécessaire.

- Ah, ces français, on ne peut pas leur faire changer d'avis ! En tout cas, tu es la bienvenue chez moi et ma femme à Victoriaville."

A Lyster, Christiane me demande l'adresse de mon blog et me montre des photos de sa petite-fille, Olivia. "Comme je suis contente ! Ma fille ne devait pas avoir d'enfants !" On m'invite encore à Sainte Julie, mais je décide de pousser jusqu'à Plessisville à 12 km, où je trouve un motel.

 

Dimanche 30 mai - Jour 4

 

Position satellite :

N 46°13.661'

WO 71°46.726'

Plessisville sur la route 116 est en direction de Victoriaville.

 

Messe à 10 h 30. Des couples fêtent leurs 50 - 55 ou 60 ans de mariage ! C'est le dimanche de la Trinité. Magnifique sermon : "Un mystère n'est pas quelque chose qu'on ne peut jamais comprendre, mais quelque chose qu'on n'a jamais fini de comprendre." A partir de 13 h 00 je dois être présente sur la piste cyclable pour retrouver mes amis Heinz et Anne-Marie. Ils m'ont même confectionné un sandwich... Quel bonheur de les revoir !

 

R0012509

Ils rentrent à Dosquet à vélo et je recommence à engloutir ce long spaghetti qui entaille la forêt, puis longe la route 116 vers Victoriaville, étape de ce soir. J'impose à mes guibolles 28 km avec seulement deux pauses respectivement de 5 et 1 min. C'est qu'aux abords de Victoriaville, la piste devient mortellement quelconque !! Interminable traversée de la ville. Il commemce à faire nuit. Depuis l'après-midi, le ciel s'obscurcit. L'atmosphère devient étrange. Une espèce de brume chaude  envahit l'air. Un vent d'ouest assez soutenu apporte une odeur plutôt agréable. J'apprends plus tard que le Québec est victime de plusieurs feux de forêts non maîtrisés. D'où ce smog...

R0012515

Eglise Ste Victoire, rue Notre Dame, Victoriaville

 

R0012517

 

Mon hôte, ce soir, s'appelle Louise Grondines, une amie de Denis et Francine de Québec. Ils se sont rencontrés à leur club de marche. Elle a laissé la clef de sa maison dans la boîte aux lettres car elle rentre tard. Mais sitôt arrivée, elle s'empresse de me préparer un bain de pieds aux herbes pendant que nos mangeons !! Galène, son magnifique chat, vient faire connaissance. Louise est bibliothécaire et me raconte les problématiques de classement des livres en vue  d'éviter les pièges du genre : ranger "les Fleurs du Mal" de Beaudelaire au rayon potager !!!

 

Lundi 31 mai - Jour 5

Position satellite :

N 46°03.110'

WO 71°59.282'

Victoriaville.

 

Louise est passionnante. Amoureuse d'histoire, d'histoire de l'art, de musique, de chant choral, de marche, de voyage... une encyclopédie vivante. On passe des heures avec elle sans perdre une miette de ce qu'elle dit... Elle m'emmène sur le mont Arthabaska (premiers contreforts des Appalaches) qui domine Victoriaville. Puis me présente à Claude Thibodeau, journaliste à "La Nouvelle Union", journal local important sur la région de Victoriaville. Il s'intéresse à mon périple et fera paraître dans les prochains jours un article sur le site :

http://www.lanouvelle.net/article-460142-5-000-km-a-pied-le-pelerinage-dAnneMarie.html

 

 

R0012528

avec Claude Thibodeau, journaliste à "la nouvelle union", vélogare de Victoriaville

Louise m'offre l'hospitalité une deuxième nuit : je parcours donc, orpheline de mon sac, une toute petite étape de 15 km jusqu'à la capitale locale du fromage : Warwick. Louise vient me chercher. Elle a de plus en plus le coeur en fête : elle me prépare un repas aux chandelles et nous papotons toute la soirée.
 

 

 

 

 

 


Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 02:59

Chère famille, chers amis,

 

Bien arrivée à Québec, où il fait très chaud : 26°. Que les inquiets soient bien rassurés : tous les vols se sont bien passés.

R0012382

Survol des Alpes entre Lyon et Franckfort. L'oeil avisé reconnaîtra le Mont Blanc, le Tacul et le Maudit, l'Aiguille du Midi, les Grandes Jorasses, la Verte et autre Mont Dolent... Un peu plus et on verrait le refuge Vallot !! Souvenirs de belles ascensions...

 

R0012383

Non, non, ce n'est pas mon sponsor !! C'est juste le monstre, le Boing 777 dans lequel on poireaute quelques 7 h au-dessus d' un Atlantique uniformément couvert de nuages sauf au sud de la pointe du Gröenland. Le temps de papoter longuement avec Denis, de Montréal, qui rentre d'un voyage d'affaires à Copenhague. Curieux, il s'intéresse à tout : à la physique, à la navigation maritime et aérienne qu'il pratique, et aussi à ma marche folle qui m'attend ! Et bien sûr, accueil québécois oblige, je suis invitée à Montréal !! "De toute façon, je ne vois pas ce que je craindrais - me dit-il - même si tu voulais me voler quelque chose, tu n'aurais pas le courage de le porter dans ton sac !!"

 

Denis et Francine et leur chat, Chatouille, me bichonnent dès mon arrivée à l'aéroport. Demain : quelques courses nécessaires pour Québec. Départ jeudi pour suivre quasiment jusqu'aux Etats-Unis une piste cyclable : du grand confort pour les marcheurs ! Sauf que Denis me conseille d'acheter une clochette pour éloigner les ours. Je sens que le périple va être animé !! Voilà pour aujourd'hui, car je tombe de fatigue, décalage horaire oblige !

Fidèle amitié.

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Quebec