Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation Du Blog

  • : De Québec à Mexico à pied...
  • : "American way for live" de Québec à Mexico est une marche pour la vie et une route d'évangélisation, une réponse à l'appel de Jean-Paul II aux jeunes. J'ai pèleriné vers la Vierge de Guadalupe qui est l'étoile de l'évangélisation et la patronne des enfants à naître. Je suis partie dans l'octave de la Pentecôte, le 27 mai 2010 et arrivée le 14 janvier 2011.
  • Contact

Catégories D'articles

27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 00:00

Bienvenidos !!!

Je voudrais dédier ces lignes à une grande dame du voyage et de l'aventure : Sophie de Courtivron. Journaliste, elle a réalisé il y a quelques années un tour du monde, seule. Et le Mexique partage, avec la Russie et la Mongolie, la place d'honneur dans son coeur. Ce sont les trois pays qu'elle a préférés. En réalité, elle a parcourru en bus tout le Canada, les États-Unis et le Mexique jusqu'au sud de Puebla. Puis, saisie par le pays, elle a repris la marche et notamment dans le Chiapas. Elle semblait donc enchantée du Mexique. J'ai entendu parler d'elle alors que je traversais un Mexique exsangue, dans le nord de celui-ci. Sincèrement, je ne partageais pas complètement son ravissement et voulais comprendre pourquoi : est-ce le Mexique qui a changé depuis son passage, ce qui est vrai, est-ce moi qui suis peu ouverte ou compréhensive ?

C'est donc, entre autre, pour comprendre son enthousiasme que je suis venue par ici. Par ailleurs, d'autres m'avaient également vanté le Chiapas. Quels trésors recèle donc ce coin de notre planète ? Ne disposant que de quelques jours pour en percevoir l'atmosphère et la culture, je ne prétendrai évidemment pas à une quelconque exhaustivité, ni une parfaite compréhension. Mais avec le routard en poche, nous pourrons néanmoins décortiquer quelques aspects...

D'abord ce Chiapas nous réserve bel et bien une magnifique cure de couleurs. Et ce n'est pas plus mal pour nos mentalités occidentales, abonnées au bleu-jean universel, au noir de nos âmes endeuillées, aux piercings diaboliques et déshumanisants, aux grisailles de nos trottoirs pluvieux et aux anti-dèp de nos troux-noirs...

Commençons par la cathédrale de San Christobal de las Casas... Et puisque je parlais à l'instant de deuil, en voici ! Je suis arrivée au moment où l'on annonçait justement la mort de l'Evêque ! Monseigneur Samuel-Luis García fut un grand défenseur de la cause des Indiens (très nombreux au Chiapas), souvent très pauvres. Vous me croirez si vous voulez, mais je suis venue plusieurs jours de suite dans la cathédrale, à différentes heures du jour et de la soirée, elle ne désemplit pas. Une foule tassée comme des sardines, faisant la queue des heures durant pour saluer la dépouille de leur cher Evêque et le vénérer. Des fleurs par milliers, des bougies partout, les femmes en coustume traditionnel bigarré et multicolore... Le bain de foule valait son pesant d'or. On en ressort avec un arc-en-ciel dans la tête ! Si l'on est dans les mains de Dieu, le deuil est bel et bien lumineux. Merci au Chiapas de nous le rappeler !

R0017482 

Quittons la cathédrale, nous sommes sur la place du Zocalo, et voici le Palacio municipal. A l'instant de ce cliché, il est tout violet, mais quelques minutes après, il sera tout vert, puis bleu et jaune...

R0017514

En plus des couleurs, la dentelle de pierre complète le festival permanent et vivant de cette petite ville animée. Voici, ci-dessous, un détail de la façade de l'ex-convento Santo Domingo :

R0017527 
Et le clou du clou est évidemment le marché. Ici, le bleu est de toutes les couleurs, le fushia est de toutes les couleurs, le jaune est de toutes les couleurs, le vert est de toutes les couleurs, etc... Sincèrement, je trouve ça splendide et commence donc à piger l'éblouissement de Sophie de Courtivron...

R0017529 

R0017534 

Après ça, si vous avez encore des idées noires, je ne sais pas ce qu'il vous faut !! Je trouve cette femme maya aussi belle que ses broderies fait main. Pour un chemin de table, par exemple, il faut compter un à deux mois de travail... Les couleurs sont naturelles.

Après avoir complètement craqué pour ces joyaux, partons à l'autre marché pour cette fois... un festival d'odeurs :

R0017544 

du poisson séché. Là, en revanche, je ne craquerai pas du tout !

R0017552 

Quant au museau de la bestiole, il ne m'enchantera pas davantage que le pancréas de l'autre jour !!

J'ai toujours été attirée et amusée par les marchés du monde. Du Moyen-Orient à l'Afrique Sahélienne, de l'Amérique Centrale à nos marchés bien franchouillards du samedi matin, il y a toujours un petit côté exotique. C'est une des principales activités des hommes depuis la nuit des temps. Des labyrinthes d'où surgissent tour à tour des fleurs somptueuses ou des mouches infectes, des odeurs d'encens ou de vieille bidoche avariée, des pyramides d'oranges, de pastèques, de tomates, des amoncellements de grains de maïs de toutes les couleurs, etc... Et partout, vous êtes invité, sollicité, supplié de tout acheter...

R0017557 

Dans le genre hurleur, voici aussi cet engin de torture pour les tympans fragiles. C'est censé cuire je ne sais quoi, du maïs peut-être, et dès qu'on rajoute un bout de bois ou de charbon, ça siffle... L'équivalent de dix sifflets de flics mexicains... C'est dire !

R0017492

Plus au calme, et de nouveau coloré, voici le musée de l'ambre. Le Chiapas possède un très grand gisement d'ambre, résine fossilisée. Mais à la différence des autres gisements du monde, on trouve ici, en plus de l'ambre classique jaune, des ambres plus oxydés, donc plus foncés, tendant vers le vert, voire le rouge sombre qui est le plus prisé et le plus cher.
Voici une pièce de ce musée : le fameux aigle dévorant un serpent sur un cactus. Symbole fondateur du Mexique, figurant sur leur drapeau et provenant d'une prophétie de leur dieu antique.

R0017566 

Ci-dessous, une partie de l'ancien couvent restauré et abritant ledit musée de l'ambre. Vous remarquerez le toit incliné recouvert de tuiles : il pleut 6 à 7 mois dans l'année ici.

R0017569 

R0017571

façade de ce même couvent

R0017589 

Ci-dessus, une rue de San Christobal. Des maisons colorées, sans étage, ou rarement, des toits de tuiles. Des autochtones catholiques, animistes ou les deux (!!!), des touristes du monde entier, pas mal de hippies et routards de tout poil, des rastamen, des évangéliques américains, des vacanciers mexicains, des policiers "officiels" et la police maya (l'uniforme est radicalement différent !), des magasins de chaussures, des tissus brodés époustouflants de couleurs, d'ambre ou de plantes médicinales mayas, avec leurs lots de purs gri-gri... Les petits marchands des rues qui traquent l'Américain blondinet. On sent simultanément la prédominence maya et un réel choc des cultures et des générations. Ah, je vous dis, c'est vivant ici. Et encore, je résume !!

R0017590 

Et terminons par un petit tour... à cheval !!! La balade nous amène à San Juan Chamula, village rendu touristique par son attachement farouche à ses croyances animistes. Sacrifices de poulets et rots du posh, ou pour les plus modernes du coca, pour extirper les mauvais esprits... Tout ça dans l'ancienne église ! Je ne daignerai pas dégainer 20 pesos pour voir ça, cela ne m'intéresse que très moyennement. Pas davantage que les deux Américaines, Lea et Alicia, ni non plus David, Israélien d'origine iranienne croyant en Jésus-Christ, avec qui je partage cette petite balade.

R0017598 

R0017601 

 

R0017605 

R0017609 
Comme je le disais précédemment, il pleut 6 à 7 mois pas an ici. Petit bruine, ce matin. Jolies montagnes très boisées. Malheureusement, je suis trop ignorante pour en connaître les essences.

R0017612 

R0017622 

R0017635 

R0017639

Au fait, j'oubliais l'essentiel ! Le guide m'a confié un jeune cheval de 2 ans, baptisé Tornado... Et je confirme, il porte bien son nom... Mais Tobie, tout ravi d'être de la partie a veillé au grain, comme à l'accoutumée...

Suite au prochain épisode !

Toujours unis dans le Coeur Immaculé de la Vierge de Guadalupe,

votre Anne-Marie

Repost 0
Anne-Marie MICHEL Anne-Marie - dans Chiapas